Massage Cupping™ – Historique

Présentation

L’art des ventouses au fil du temps, semble provenir de l’utilisation originale de cornes d’animaux creusées pour drainer les toxines lors des morsures de serpent et lors de la présence de pustules sur la peau. L’utilisation de cornes a évolué vers celle de « coupes » en bambou, qui ont finalement été remplacées par du verre. Les applications ont évolué avec le raffinement de la ventouse elle-même et avec les différentes cultures qui employaient les ventouses comme une technique de soins de santé.

Histoire

« En Chine »

Des cornes d’animaux ont été creusées et un petit trou a permis à l’air d’être aspiré. Le vide qui en résulte attire les toxines à la surface. Les ventouses ont commencé à être utilisées en chirurgie pour détourner le flux sanguin à partir du site ouvert. La véritable origine des ventouses reste obscure.

L’utilisation de ventouses s’est enrichie pour devenir une thérapie séparée permettant de traiter une variété de conditions. La médecine traditionnelle chinoise observe que les ventouses dissipent la stagnation du sang et du Chi, ainsi que des facteurs extérieurs pathogènes qui envahissent une constitution affaiblie. Une constitution appauvrie est souvent le résultat d’un appauvrissement du « Jung Chi » ou énergie originelle. Celle ci sera souvent suivie d’un affaiblissement du « Wei Chi » ou énergie de défense (système immunitaire).Les premiers documents écrits retrouvés en Chine datent du 28eme siècle avant JC. Un proverbe chinois traditionnel indique, « Acupuncture et ventouses… plus de la moitié des maux guéris ».

« En Egypte »

En 1550, en Colombie-Britannique, le Papyrus Ebers, un livre de médecine antique, traite de l’application des ventouses pour combattre la fièvre, les douleurs, les vertiges, les troubles de la menstruation, de l’appétit, la constipation et pour accélérer la « crise de la guérison» de la maladie. A partir de l’Egypte, les ventouses ont été introduites en Grèce, et leur utilisation s’est finalement étendue à de nombreux pays européens et aux Amériques.

« Histoire récente »

Au XIXème siècle: les médecins européens et américains ont encore largement utilisé les ventouses dans la fin des années 1800. Jusqu’à cette période, les ventouses étaient généralement «humides» avec scarification. La technique est devenue ensuite « sèche », sans effusion de sang, mais pas moins efficace pour autant. Des documents de recherche sur le sujet ont été publiés en Europe au cours du 19ème siècle et concernent les ventouses sèches seulement. Dans les années 1950, un effort de collaboration a été réalisé entre la Chine et la Russie et a confirmé les applications cliniques de la thérapie avec les ventouses. Ce qui a abouti à leur usage officiel dans les hôpitaux chinois.

 « Installation développement »

Le déclin dans l’obscurité au cours du 20eme siècle a paradoxalement stimulé les inventions d’appareils utilisant des ventouses ou vacuthérapies. Des entreprises de fournitures médicales ont créé de bons appareils dans les années 30 et 40. L’intégration de la pompe moderne évoluée s’est faite à partir de l’usage médical des ventouses pour les difficultés d’allaitement. L’équipement moderne des SPA pour le traitement de la cellulite est lui-même issu de ces anciens modèles médicaux.

Ventouses traditionnelles en verre

Les fournitures nécessaires pour ce faire sont des ventouses en verre ou des petits verres à cognac, des boules de coton, de l’alcool, un briquet ou une bougie et des serviettes pour couvrir les cheveux du client. La boule de coton est imprégnée d’alcool et enflammée. Elle est insérée à l’intérieur de la ventouse ou du verre pour créer le vide. La boule de coton est enlevée et la ventouse est rapidement inversée et placée sur la peau. L’intensité de la flamme et la vitesse de retournement déterminent la force de l’aspiration.

Set de ventouses avec vide manuel

Ces ensembles avec création de vide manuel permettent d’effectuer les mêmes mouvements que les ventouses traditionnelles. Le tuyau de raccordement à la ventouse permet au praticien de créer l’aspiration et de contrôler la sortie d’air et la puissance de la dépression, ce qui facilite le mouvement. Cette polyvalence offre une vaste gamme d’applications, du drainage lymphatique grâce à la succion puissante à des mouvements utilisés pour libérer les tissus profonds et les cicatrices.

Applications de ventouses

La thérapie avec les ventouses peut être aussi utilisée pour mobiliser les stagnations, soulager les inflammations et déplacer les liquides. L’action est similaire à l’action de compresses chaudes. Le mécanisme consiste à attirer du sang des artères vers les capillaires. Le sang retourne ensuite par le système veineux pour être remis dans la circulation générale nettoyé et oxygéné. L’utilisation des ventouses n’est pas irritante pour la peau ou le corps. Elle attire l’inflammation existante mais n’en crée pas.

Massage Cupping™ est également réalisée pour soulever et étirer les tissus mous (muscles, fascia, conjonctif, parties molles des articulations), séparer les couches de tissus adhérents notamment au niveau du tenseur du fascia lata et de son tissu de connexion, ramollir les tissus cicatriciels, ouvrir les systèmes de drainage du corps afin d’aider à les décongestionner et augmenter l’hydratation des tissus. Les os, eux aussi, répondent bien au traitement.